Engagé depuis de nombreuses années au sein des JV, je veux peser sur l'élaboration des politiques que le prochain gouvernement mettra en œuvre. Loin de toute opposition systématique et du parti de la contestation, les V proposent des alternatives réalistes et durables face à la remise en cause de notre protection sociale et au chômage qui mine notre Région. Vous savez que les V, dans les Villes et les Régions, prouvent chaque jour leur capacité à agir.

Dans les années à venir, nous devrons relever de nombreux défis. Le changement climatique menace les conditions de vie de nos petits-enfants. Le vieillissement de la population nous interroge sur l'avenir de la sécurité sociale et sur la viabilité de notre système de retraites. Le chômage de masse exclut durablement des milliers de personnes de l'emploi. Le gonflement de la dette publique limite de plus en plus la capacité de réforme de l’État. L'épuisement des ressources naturelles se fait sentir sur notre pouvoir d'achat chaque fois que le prix du pétrole augmente brutalement.

Pour réussir ensemble et maintenant, il nous faut engager des réformes courageuses pour la France. La conversion écologique de l'économie, c'est apprendre à satisfaire nos besoins tout en diminuant notre pression sur l'environnement. C'est taxer les émissions de gaz à effet de serre plutôt que le travail. C'est réduire les charges qui pèsent sur les PME qui favorisent l'emploi. C'est faciliter la conversion d'une agriculture polluant les sols à une agriculture riche en emploi et respectueuse de l'environnement. C'est relocaliser les activités économiques pour limiter les transports de marchandises et créer des emplois localement.

Nous sommes aujourd'hui tous conscients de l'augmentation brutale des prix de l'énergie et pourtant, seuls les V font le choix de l'efficience énergétique. L'amélioration du pouvoir d'achat et la croissance de demain passent notamment par une plus grande maîtrise de l'énergie. Avec la mondialisation et l'augmentation inéluctable des prix de l'énergie et des matières premières, les entreprises les plus sobres sur le plan énergétique seront également les plus compétitives. La protection de l'environnement, loin d'être un poids pour l'activité économique, est un fantastique levier pour une croissance qualitative et fortement créatrice d'emplois.

Des députés V doivent aussi être élus à l'Assemblée Nationale pour vous y représenter, pour peser sur les lois et leur application, pour proposer des alternatives réalistes et écologiques. A défaut, le gouvernement nommé conduira des politiques qui s'inscriront dans la continuité des politiques suivies dans le passé et sans considération aucune pour les enjeux à venir.

En étant votre député, j'exercerai ce mandat avec le sérieux et la ténacité qui s'imposent. Je vous informerai régulièrement et serai soucieux de ne pas me couper des problématiques qui seront les vôtres.

Partager chez nous et entre les peuples, laisser à nos enfants une planète vivable et respectueuse de chacun, démocratiser notre République, tout cela est possible si vous le voulez.

une France + verte, le monde + juste